LE SPA, UN ANTI-DOULEUR

L’eau chaude conjuguée au massage des jets contribue à:

  • Augmenter la circulation sanguine par dilatation des vaisseaux;
  • Décontracter les fibres musculaires pour une relaxation du cou, des épaules, des trapèzes et du dos;
  • Favoriser l’apport en oxygène et nutriments et à évacuer les toxines;
  • Relaxer mentalement et améliorer la concentration;
  • Soulager les tensions artérielles élevées, les migraines et les douleurs chroniques dues au stress.
  • L’eau chaude, en abaissant la température du corps et en soulageant les tensions, permet de trouver le sommeil plus facilement et d’en améliorer la qualité.
  • L’action conjuguée de l’eau chaude et des jets permet de:
  • Soulager la pression sur les articulations et les muscles grâce à la flottabilité ;
  • Diminuer le gonflement des articulations en les réchauffant ;
  • Relâcher les capsules (muscles autour des articulations) améliorant leur mobilité ;
  • Assouplir les tissus de collagène ce qui permet une meilleure mobilité tout en diminuant la douleur ;
  • Stimuler la production d’endorphines, une hormone anti-douleur ;
  • Renforcer les muscles ;
  • Rétablir l’amplitude des mouvements.

La balnéothérapie

La balnéothérapie désigne l’ensemble des traitements thermaux et soins effectués par des bains, ainsi que les activités auxiliaires de traitement du corps dans l’eau.
La balnéothérapie fut très en vogue durant la Renaissance. Montaigne, par exemple, faisait de fréquents séjours aux eaux de Bango di Lucca en Italie pour soigner ses problèmes de lithiases urinaires. La ville de Vichy est connue pour son eau propice à la balnéothérapie. Deauville, Quiberon, Saint-Malo et Roscoff, pour ne citer qu’elles, sont également des stations thermales réputées.

La thalassothérapie

La thalassothérapie en est une variante ; elle s’effectue avec de l’eau de mer (en grec, thalassa signifie mer) et non de l’eau de source. La thalassothérapie (du grec « thalasso »: mer, « thérapie »: soin) peut se définir comme étant l’utilisation combinée, sous surveillance médicale, dans un but préventif ou curatif, des bienfaits du milieu marin. Elle est donc obligatoirement pratiquée en bord de mer. Contrairement à l’univers thermal, l’univers de la thalassothérapie est pour l’essentiel réduit à l’établissement d’autant plus que dans la majorité des cas il possède sa propre structure d’hébergement. À l’inverse, la notoriété de la commune ou du site est un facteur de réussite pour un institut de thalassothérapie.

Les établissements thermaux offrent (aussi) des soins non médicalisés (de confort) appelés souvent «remise en forme». Les établissements de thalassothérapie pratiquent l’hydrothérapie en utilisant uniquement de l’eau de mer. Dans un site marin privilégié, la thalassothérapie est l’utilisation combinée, sous surveillance médicale et dans un but préventif et curatif, des bienfaits du milieu marin qui comprend : le climat marin, l’eau de mer, les boues marines, les algues, les sables et autres substances extraites de la mer. Un médecin d’Arcachon, le docteur de La Bonnardière, a inventé le mot Thalassothérapie en 1867, à partir de 2 mots grecs pour signifier « soigner par la mer » (en grec: thalassa = mer et thérapeia = traitement). En 1899, un institut de thalassothérapie ouvre ses portes à Roscoff, en Bretagne, sur les côtes de la Manche.

La thalassothérapie

La thalassothérapie en est une variante ; elle s’effectue avec de l’eau de mer (en grec, thalassa signifie mer) et non de l’eau de source. La thalassothérapie (du grec « thalasso »: mer, « thérapie »: soin) peut se définir comme étant l’utilisation combinée, sous surveillance médicale, dans un but préventif ou curatif, des bienfaits du milieu marin. Elle est donc obligatoirement pratiquée en bord de mer. Contrairement à l’univers thermal, l’univers de la thalassothérapie est pour l’essentiel réduit à l’établissement d’autant plus que dans la majorité des cas il possède sa propre structure d’hébergement. À l’inverse, la notoriété de la commune ou du site est un facteur de réussite pour un institut de thalassothérapie.

Les établissements thermaux offrent (aussi) des soins non médicalisés (de confort) appelés souvent «remise en forme». Les établissements de thalassothérapie pratiquent l’hydrothérapie en utilisant uniquement de l’eau de mer. Dans un site marin privilégié, la thalassothérapie est l’utilisation combinée, sous surveillance médicale et dans un but préventif et curatif, des bienfaits du milieu marin qui comprend : le climat marin, l’eau de mer, les boues marines, les algues, les sables et autres substances extraites de la mer. Un médecin d’Arcachon, le docteur de La Bonnardière, a inventé le mot Thalassothérapie en 1867, à partir de 2 mots grecs pour signifier « soigner par la mer » (en grec: thalassa = mer et thérapeia = traitement). En 1899, un institut de thalassothérapie ouvre ses portes à Roscoff, en Bretagne, sur les côtes de la Manche.

La médecine thermale

La médecine thermale existe depuis l’Antiquité. On plaçait alors les lépreux dans des bains, puis on les envoyait se sécher au soleil pour améliorer leur guérison. Les blessés de guerre se retrouvaient aux thermes pour se rétablir. Il y avait une croyance particulière dans les bienfaits de l’eau. Aujourd’hui on respecte encore les vertus de l’eau, même qu’on les améliore. En France, il y a plus de 1200 sources d’eau qui sont occupés par les Thermes. Le thermalisme est l’utilisation de l’eau minérale à des fins thérapeutiques.

Cette méthode médicale n’est pas une invention très récente, en fait, cela date de 3000 ans av. J.-C. Nous nous reportons donc dans l’Antiquité. Les Romains vouaient à l’eau un véritable culte, ils construisaient des fontaines, des systèmes d’aqueduc et des Thermes. Les Thermes ou gymnase grec, étaient d’immenses bains chauds utilisés pour usages médicales, d’hygiène mais surtout sociales. Ces bains publics étaient des lieux très représentatifs, on pouvait y admirer des sculptures, des peintures, des statues, ils représentaient le luxe. Les Grecs sont les précurseurs des canons de beauté, déjà à cette époque, il fallait que tout soit beau, grand et fort. Les Thermes étaient donc des monuments énormes qui représentaient la richesse de la cité.

On pouvait y accueillir jusqu’à 1000 personnes en même temps. Dans les Thermes, il y a quatre sections, l’entrée, une pièce à l’eau tiède, une à l’eau chaude et l’autre à l’eau froide. Déjà, on y exerçait la vasodilatation et la vasoconstriction des vaisseaux sanguins. Si le thermalisme existe encore aujourd’hui, c’est grâce à Henri IV qui a créé la Charte des eaux minérales. Ensuite, c’est en 1950 que les soins thermaux sont pris en charge par la Sécurité Sociale.

Cette société prend en considération chaque station thermale et contrôle l’eau pour qu’il y ait zéro bactérie. Ce processus est tellement respecté qu’au moindre élément pathogène présent dans l’eau, il y a fermeture du centre. Même les hôpitaux n’ont pas un code d’hygiène autant poussé. Chaque établissement de soins doit être agréé dans le traitement d’une ou plusieurs orientations thérapeutiques et tous doivent être conventionnés par la Sécurité Sociale.

L’hydromassage accomplit

un massage partiel ou intégral, avec un jet d’eau dirigé sur les zones massées. Il peut s’effectuer de différentes manières:
Par jets d’eau:

  • Cette méthode consiste à diriger un jet d’eau sur les parties à traiter ou sur l’intégralité du corps. L’effet massant du jet d’eau tonifiera l’organisme du curiste tout en remédiant aux éventuels problèmes de santé, notamment au niveau de la circulation sanguine et du surpoids.

Par tourbillons:

  • La technique consiste à immerger la personne traitée dans une baignoire équipée de buses diffusant de l’air. L’effet bouillonnant de l’eau procurera un effet massant et, simultanément, optimise les vertus de l’eau. La baignoire peut aussi être munie de diffuseurs qui envoient des jets d’eau localisés de manière à masser des parties spécifiques du corps.

Les effets de l’hydromassage

  • L’hydromassage présente de nombreuses vertus ;
  • Dans le cadre d’une cure en thalasso, en spa ou en balnéo, elle permet de bénéficier des vertus de l’eau minérale et/ou de l’eau de mer, tout en jouissant d’un excellent massage;
  • L’hydromassage se prête parfaitement à des desseins de détente et de relaxation, remédie également à certains troubles de la santé, et c’est aussi un meilleur moyen à saisir si on veut maigrir ;
  • Il stimule le système digestif et peut ainsi guérir certains maux d’estomac. Il optimise la circulation sanguine pour favoriser l’oxygénation de l’organisme ;
  • En stimulant la circulation lymphatique de l’organisme, l’hydromassage augmente la capacité à éliminer les toxines ;
  • Sur le plan psychologique, l’hydromassage dénoue les états de tension nerveuse, détend le curiste et l’aide à évacuer son stress.